[Critique] : Monsieur Popper et ses pingouins

Monsieur Popper et ses pingouins

Note Générale:
 5,9/10
Réalisateur:
Date de sortie: 20 juillet 2011 (France) 
Genre: Comedie | Famille

(source : IMDB)

Le manchot est un oiseau qui ne vole pas. Or, à l’instar de ces oiseaux, le film de Mark Waters : Monsieur Popper et ses pingouins ne décolle pas, il trébuche. L’histoire d’un riche homme d’affaires New-Yorkais ayant pour héritage un pingouin est, certes attachante, mais légère. On ne peut en vouloir à Jim Carrey qui – contre toute attente – reste fidèle à lui-même : si l’on va voir l’un de ses films, ce n’est pas pour s’attendre à du Sarah Bernhardt. En effet, avec un palmarès de films à humour vaporeux, limite idiot, tels que I Love You Phillip Morris (Glenn Ficarra), Yes Man (Peyton Reed) ou encore Bruce Tout-Puissant (Tom Shadyac) l’acteur ne sort pas de son jeu atypique et lourdingue : quand se recyclera-t-il ? Alors oui, on rigole, on rigole des bêtises d’un homme maladroit. Mais le plus drôle réside dans l’absurdité d’une fantaisie « pipi-caca ».  Il ne faut cependant pas stigmatiser ce film car il est adressé à un public jeune – je l’espère – et familial, pour ne pas dire : averti. Les pingouins sont attachants, et l’histoire de ce pauvre homme maladroit donnerait envie de s’apitoyer sur son sort.  Ce film offre un moment de détente en famille et permet de s’évader dans un monde comique dont seul Jim Carrey a les clefs.

Ma note : 6,5/10

Le morse.

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s