Histoire du fascisme [Illustrée]

 

Le 20 avril 1889, en Prusse Orientale, une mère met au monde un enfant. Jusqu’à là, il n’y a pas de quoi en faire un fromage. Cependant, l’enfant qui dort dans le couffin n’est pas anodin. En effet, le petit enfant, baptisé Adolf, est un artiste. Le gamin peint, il adore ça, il veut en faire son métier. Mais l’enfant n’est pas le plus beau des enfants, il est complexé. Il ne se trouve pas beau. Il s’enferme alors dans la peinture pour cacher sa peine. Il y a – cependant – un feu intérieur qui brûle dans l’esprit du jeune garçon. Étant très moche, le garçon n’a que très peu de relations amoureuses. Il est donc frustré. Pour calmer sa grande frustration, il a trouvé la merveilleuse idée de baiser sa mère. Son père n’étant pas ravi, il l’envoie chez un médecin reconnu du moment. Je nomme l’illustre, le géant : Sigmund Freud, excusez-nous du peu. Sigmund, qui était aussi taré qu’Adolf, a tenté de raisonner l’enfant, mais en vain. Ils ont même discuté d’actualité. Sigmund ne trouve pas de problème chez l’enfant, il le relâche. Mais Adolf doit voler de ses propres ailes, il quitte alors papa, maman et le docteur pour vivre sa vie. Il voyage jusqu’à Vienne – où il joue du saxophone dans un concerto symphonique avec Mozart. Mais la vraie passion d’Adolf, c’est la peinture. Il rencontre les plus grands : Modigliani, Leonard de Vinci et même le grand peintre de l’époque : Léon Trotski. Mais le petit Adolf frustré – car il ne pouvait sauter sa mère, car il fut mis dehors par son père – n’a jamais pu entrer à l’académie artistique de Vienne. Imaginez donc maintenant ce jeune adulte totalement frustré pour toutes les raisons que je viens d’énoncer. Comme tout petit fasciste qui se respecte, Adolf profite d’une quelconque excuse – en l’occurrence la défaite de 1918 – pour passer sa frustration et son complexe d’infériorité sur une culture – en l’occurrence la culture juive. Cet exemple est totalement désuet, car Adolf a été sali à de nombreuses occasions et aujou

rd’hui il est difficile de trouver pire frustré que lui. Cependant, le fascisme ne s’étend pas qu’à l’Allemagne, il y a – par exemple – notre cher soldat Pinochet, du Chili, ou notre grande amie Marine Le Pen, de France, le gros Josef Staline, de Géorgie ou encore Dieu. Les valeurs archaïques qui reviennent à la mode sont – apparemment – celles que le « peuple » décide. N’oublions pas que la plupart des fascistes ont pris le pouvoir démocratiquement. Le fascisme étant à la mode – tel le coca-cola – il faut donc suivre la voie que le peuple décide, n’est-ce pas ? Dans ce cas, admettons qu’il y ai un second Adolf frustré au sein de la foule. Et que ce second Adolf frustré décide aussi de passer ses nerfs sur la communauté juive – encore une fois. Il faudrait réfléchir alors mathématiquement à cette potentialité. Réfléchissons ensemble : il y a 13 millions de Juifs sur Terre. À raison de 100 prisons possédant deux chambres à gaz d’une capacité de 250 personnes. Admettons maintenant 5 heures de « gazage » par chambres. Par conséquent (100×2)x250= 50.000. En d’autres mots, en 5 heures, 50.000 Juifs seront décimés. Il faudrait alors très peu de temps pour décimer la population juive du monde. Cependant, quand il n’y aura plus de Juifs, il faudra s’attaquer aux catholiques, et quand il n’y aura plus de catholiques, il faudra s’attaquer aux musulmans, et quand il n’y aura plus de musulmans, il faudra s’attaquer aux laïcs. Mais quand il n’y aura plus personne, est-ce que le monde sera propre et parfait ? Voilà où mène le fascisme. 

Le Morse. 

Les propos de Marine Le Pen et son père

Sondage sur la famille Le Pen

 

 

 

 

3 Commentaires

Classé dans Histoire, Monde, Politique, Religion, Société

3 réponses à “Histoire du fascisme [Illustrée]

  1. Pingback: Marine Le Pen sur les mots de son père | Red Kremlin

  2. Pingback: Red Kremlin

  3. Pingback: La montée de l’extrême droite en Europe | Red Kremlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s