Lettre ouverte au ravisseur de Charlotte Close

Cher monsieur,

Je vous adresse cette lettre ouverte pour vous faire part d’un de mes sentiments profonds :

Je me présente, je suis un ami (ou plutôt ex-ami…) de Charlotte Close, la fille que vous avez allègrement tué ce jour du 30 juin 2009. Ce jour où elle se promenait tranquillement avec sa maman, sans demander son reste. Vous devez certainement savoir quelle est la joie qu’un adolescent peut ressentir lorsque les périodes d’examens sont terminées, et que les douces joies de l’été s’offrent à lui. Ballades, jeux, sorties, le beau temps arrivent enfin. Sauf quand un chauffard bourré comme toute la Pologne ne verrouille pas son auvent de camionnette (je précise : “ infermable “, un peu comme si on roulait dans une voiture sans freins) et tue cette adolescente sans même s’arrêter pour voir si cela pourrait être grave qu’un auvent s’ouvre en plein dans son visage.

J’aurais pu ne pas vous critiquer, car c’est un accident. On ne peut juger négativement un Homme qui a accidentellement péché. Errare Humanum Est. Vous êtes cependant responsable. Responsable d’avoir pris le volant sous l’emprise de l’alcool, responsable de rouler dans ce genre de véhicule et responsable de ne pas être venu en aide à votre victime. Cependant, la déontologie et les règles d’éthique veulent que l’on prenne contact avec les personnes concernées et/ou la victime pour s’excuser, ou ne fut-ce que discuter? Dans ces cas extrêmes, le dialogue est d’or. Mais comme vous ne ressentez pas la moindre once de regrets, ni même de pitié pour la famille maintenant déchirée par ce drame, vous vous murez dans un silence symbole de votre indifférence.

L’histoire aurait pu se terminer sur une note plutôt positive (si je puis dire…) si l’on m’avait annoncé que vous seriez jugé pour – ne fut-ce que – deux heures de Travaux d’Intérêts Généraux. Mais non : le vide intersidéral. Rien du tout ! Pas un kopeck d’amende, pas une seconde passée derrière les barreaux… Je ne demandais pas à ce que vous soyez l’ennemi public numéro 1 mais seulement que justice soit faite pour cette pauvre Charlotte.

On ne se nourrit pas de vengeance est ma devise. Je n’intenterai pas de châtiments corporels, car je ne voudrais m’abaisser à de telles condamnations : nous vivons dans un monde civilisé, n’est-ce pas ? La violence ne servirait à rien : il y a la justice pour cela. Mais dans un pays où la justice est immobile : que faire ? Je souhaite seulement que l’Homme qui a retiré la vie à mon amie soit puni, puni par un juge. Mais comme ce pays tourne à l’envers, les bons sont punis de mort et les assassins s’en sortent. Demain matin, vous vous lèverez et vous regarderez votre visage dans le miroir en vous disant : “Tiens que vais-je me faire à manger ce soir ? “. Pendant qu’une mère et une sœur partageront le deuil d’un enfant : épreuve que personne ne devrait vivre un jour.

Vous ne me connaissez pas, mais sachez que je suis quelqu’un de très ouvert, je pardonne très facilement. Vous avez de nombreuses circonstances atténuantes (alcool, camionnette délabrée, accident), mais le manque d’excuse de votre part me tourmente à l’idée que vous n’êtes ni jugé, ni repenti. Je ne souhaite le malheur à personne, mais j’espère sincèrement qu’un jour le remords vous rongera. Et ce jour, vous comprendrez peut être la douleur des victimes.

Je vais parfois sur la Batte, à Liège, et peut-être que j’achète des boissons au ravisseur de mon amie, peut-être que je paye pour le bénéfice de celui qui ne sera jamais jugé, peut-être que je m’accoude sur la camionnette qui a jadis fait couler le sang de Charlotte… Qui sait ?

Veuillez agréer, monsieur, l’expression d’aucunes de mes salutations.

 

Le Morse.

 

Poster un commentaire

Classé dans Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s