Les arabes lâchent Al-Assad

Après l’Arabie Saoudite, c’est le Koweït et Bahreïn qui prennent leurs distances d’avec le régime de Damas.

Se prononçant pour la première sur la crise syrienne, le roi Abdallah d’Arabie avait appelé, dimanche, le président Assad à « arrêter la machine de mort », « avant qu’il ne soit trop tard ».

 Dans le même élan, il a annoncé le rappel de son ambassadeur pour « consultations ».

Lundi, le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Mohammed al-Sabah, a déclaré: « l’option militaire doit cesser ».

Tout comme Bahreïn, le Koweït a procédé au rappel de son ambassadeur auprès de la Syrie.

Du Caire, l’imam de la mosquée Al-Azhar a trouvé « inacceptable » la situation en Syrie, affirmant que le régime « a dépassé les limites ».

Ces prises de positions des pays arabes sont saluées par Washington, qui se dit « encouragé ».

Mais sur le terrain, la situation demeure tendue. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), quatre personnes ont été tuées à Deir Ezzor ce lundi.

Trois autres décès ont été enregistrés à Deraa à la suite d’une intervention des forces de sécurité.

Dans la ville de Houlé, des témoins rapportent que les jeunes de plus de 15 ans sont systématiquement arrêtés par les autorités.

C’est dans ce contexte que la télévision d’Etat a annoncé la nomination d’un nouveau ministre de la Défense, expliquant que son prédécesseur serait malade.

Source (BBC)

L’attaque d’Anonymous sur la Syrie

Poster un commentaire

Classé dans Monde, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s